2 au 21 juin 2020

Elisabeth
Femme presque par hasard
de Dario Fo
Théâtre Claque

texte français Toni Cecchinato et Nicole Colchat
mise en scène Geoffrey Dyson
scénographie Kym Staiff
lumières Jean-Pierre Potvliege

avec Claude-Inga Barbey, Doris Ittig,
Jean-Paul Favre, (distribution en cours)

C’est la fin de son règne. Élisabeth 1ère d’Angleterre est malade, elle se cramponne désespérément à son trône et sa santé mentale décline. Elle ne dort plus et elle craint, à juste titre, de ne pas pouvoir se relever si elle se couche.

Lascive, névrotique et narcissique, la reine, jadis stoïque, est maintenant complètement démente. Son esprit déborde de délires paranoïaques, elle est persuadée que chacune des pièces de Shakespeare plagie les événements de sa vie. Son boudoir se transforme en un théâtre où les dernières heures de son règne se jouent dans un drame exalté.

S’appuyant sur toute l’exubérance, l’humour et la spontanéité de la Commedia dell’arte, Dario Fo (prix Nobel 1997) propose un chef-d’œuvre qui traverse les siècles. Elizabeth, femme presque par hasard est une pièce burlesque et paillarde, une raillerie déchaînée contre l’autorité et une vision étonnante et touchante sur les défis de la féminité.