Le procès de Malaparte

2 au 14 février 2016

de Jens-Martin Eriksen

par la cie théâtre k

texte français Peer Bungaard

mise en scène, scénographie Sophie Kandaouroff
création lumières Anthony Gerber
Damien Sautier
son et création musique Jean-Jacques Busino

avec Edmond Vullioud, Jean-Luc Borgeat, Renaud Danner
et Louis-Charles Finger

L’écrivain italien Curzio Malaparte arrive une nuit d’hiver 1942
à Varsovie au Château royal pour y rencontrer le général
gouverneur nazi Hans Frank qui lui a demandé d’écrire sa biographie.
L’auteur compte profiter de cette occasion pour obtenir
des informations sur le secret des camps allemands. Cependant,
un des officiers SS de Hans Frank, qui se méfie de l’écrivain et
qui le jalouse, fait capoter la soirée en révélant certains écrits
subversifs de l’Italien. Malaparte réplique en jouant l’agent
provocateur. Un jeu dangereux, et potentiellement mortel.
Jens-Martin Eriksen expose avec intelligence et esprit sardonique
la manipulation de la faiblesse humaine. Il s’aventure dans le
coeur des ténèbres, imagine des intrigues shakespeariennes,
joue avec l’idée du bien et du mal, implacable quant à l’arrogance
humaine.
Vanité, cynisme et obéissance aveugle sont révélés, et l’on sedemande finalement ce qu’est la vraie nature du libre arbitre.

Tournée : Théâtre de l’Arbanel, Treyvaux 5 mars 2016
Théâtre Alambic, Martigny 17 mars 2016
Texte traduit du danois grâce au soutien du Danish Arts Foundation