Lettre au père

5 au 15 septembre 2017

de Franz Kafka
Comédie de Genève

mise en scène : Daniel Wolf
scénographie et lumière : Jean-Michel Broillet
costumes : Ingrid Moberg

avec Jean-Aloïs Belbachir et Dominique Catton

En novembre 1919, Franz Kafka, alors âgé de 36 ans, veut épouser Julie Wohryzek. Le père de Kafka, Hermann, dans les termes les plus crus, dénonce la mésalliance. Le mariage est annulé. « Je ne crois pas que tu m’aies jamais aussi profondément humilié », écrit le fils au terme de la lettre qu’il écrit à la suite de ce choc. Le réquisitoire contre le père est redoutable : un rappel circonstancié de l’incompréhension mutuelle, remontant de la petite enfance jusqu’à ces nouvelles épousailles manquées.
La Lettre ne sera pas remise à Hermann et Franz mourra quatre ans plus tard de tuberculose.

Daniel Wolf imagine une scène qui n’a jamais pu avoir lieu : le procès du Fils contre le Père – Jean-Aloïs Belbachir et Dominique Catton. L’auditoire retient son souffle : il est tantôt saisi par les échos intimes de la charge puis par les dénis menaçants de la défense. »