"ANTIGONE" ou La famille décomposée

5 au 21 février 2021

de Sophocle
Adaptation : Didier Carrier
coproduction : Compagnie nonante-trois et Pulloff Théâtres

mise en scène : Benjamin Knobil
décor : Jean-Luc Taillefert
lumières : Estelle Becker
maquillages/coiffures : Katrine Zingg
musiques : Marc Berman

avec : Lorianne Cherpillod, Marie Ruchat, Vincent Babel, Didier Carrier, Salvatore Orlando

Antigone nous interroge sur les contradictions entre les limites de liberté et celles de la raison d’état.
Dans cette pièce de Sophocle adaptée par Didier Carrier, la raison d’état la plus crue s’oppose à la désobéissance civique, à la justice, à l’objection de conscience la plus extrême.
Faut il obéir à sa conscience plutôt qu’aux injustes lois humaines? Qu’est ce que l’objection de conscience?
Mais aussi, à quel moment cette foi en une justice universelle va t-elle au delà de la noblesse du sacrifice et devient un aveuglement?
Antigone c’est l'aventure d'une jeune femme qui s'octroie le pouvoir de dire "NON »!
Non au pouvoir, non à la revanche bestiale au nom du respect et de l'équité.
Cette action toute pacifique d'Antigone la conduit vers une exécution capitale disproportionnée.
Entre l’antique et le contemporain voici une version musicale d’un conte intemporel.