Une Main Coupée à Spokane

25 mai au 13 juin 2021

de Martin McDonagh
coproduction : Théâtre Claque et Pulloff Théâtres

texte français : Geoffrey Dyson et Antoinette Monod
mise en scène : Geoffrey Dyson
scénographie : Kym Staiff
costumes : Karine Dubois
lumières : Jean-Pierre Potvilège

avec : Christian Gregori, Karim Marmet, Marie Fonatannaz et Antonio Troilo

Une main coupée à Spokane est une comédie noire.  Très noire.  Au propre comme au figuré. Carmichael, un homme aigri, mystérieux et belliqueux, élevé par sa mère à devenir un suprémaciste blanc, a eu la main gauche coupée il y a 27 ans.  Depuis il a la haine et cherche désespérément à retrouver son membre manquant. Nous le découvrons dans une chambre d’hôtel miteuse d’un bled du Midwest américain, d’où il essaie de diriger ses recherches.  Cette fois-ci, il a engagé contre récompense un couple minable de petits dealers pour lui retrouver sa main : Toby et Marilyn, (lui est noir et elle blanche), qui sont persuadés d’avoir à faire à un pigeon qu’ils pourront facilement rouler dans la farine en lui livrant la main d’un aborigène volée à une exposition dans le musée local. Mal leur en a pris. Un employé d’hôtel excentrique, Mervyn, intervient au milieu de la transaction et sa présence menace de tout gâcher et pour Carmichael et pour Toby et Marilyn.