La blonde, la brune et la rousse vengeresse

jeu : Anne-Marie Yerly
 
texte français : Antoinette Monod et Geoffrey Dyson
mise en scène : Geoffrey Dyson
assistant et vidéo : Eugène Dyson
costume : Diane Grosset
bande son : Georges Bell
look : Viviane Lima

La Blonde, la Brune et la Rousse vengeresse de Robert Hewett est bâti comme un puzzle. C’est un thriller qui met en scène l'histoire d'un crime passionnel à travers le regard de sept personnages.

Anne-Marie Yerly les interprète tous les sept : une femme au foyer esseulée, sa «meilleure amie» hypocrite à souhait, une doctoresse gay, un petit garçon de quatre ans et demi, le mari ignoble, une bimbo biélorusse blonde et une vieille voisine malveillante.

«Tragédie de banlieue», ce fait divers, à l'humour souvent grinçant, balance entre le sordide et l’émotion et nous donne à réfléchir sur le pardon et la rédemption.

[gallery_bank type="images" format="thumbnail" title="false" desc="false" responsive = "true" thumb_width="100" thumb_height="75" special_effect="none" animation_effect="fadeIn" album_id="21" display="all" widget="true"]