Mélo

de Henry Bernstein
mise en scène de Jean-Gabriel Chobaz
Théâtre du Projecteur
du 14 février au 5 mars 2006
jeu : Jo Boegli, Khany Hamdaoui, Véronique Montel, Pierre Banderet, Gabriele Bazzichi, Hubert Cudré et Jean-Marc Morel

mise en scène : Jean-Gabriel Chobaz
assistant à la mise en scène : Gabriele Bazzichi
assistante de production : Khany Hamdaoui
scénographie : Pitch Comment et Caroline Tedesco
construction du décor : Gazus Gagnebin
lumières : Christophe Kehrli
costumes : Madeline Golay
bande son : Georges Bell
maquillages : Nathalie Mouchnino
accessoiriste : Tania de Paola
régie : Stéphane Rentznik
photos : Valdemar Verissimo
administration : Hélène Schneider

Trio maudit

Une histoire "ordinaire" mettant en place le triangle amoureux par excellence, le mari, la femme et l'amant ?

Oui et non, car Mélo c'est aussi un titre court et mystérieux comme la moitié d'un tout; on pense à mélodrame, mais aussi à mélancolie, le souvenir d'un sentiment amoureux révolu, et enfin mélo comme cette mélodie de Guillaume Lekeu qui ponctue régulièrement la passion exacerbée et sensuelle que ressent Romaine pour Marcel.

Pièce tragique, cruelle, sur l'indispensable besoin de survie.

Alain Resnais en fit un film en 1986, présenté au Festival de Cannes et couronné par 2 Césars en 1987.

[gallery_bank type="images" format="thumbnail" title="false" desc="false" responsive = "true" thumb_width="100" thumb_height="75" special_effect="none" animation_effect="fadeIn" album_id="22" display="all" widget="true"]