Je ne veux qu’une nuit

de Paola Landolt et Stéphane Rentznik
Cie Qu’est-ce t’as toi ?
mise en scène de Marina Landolt
du 29 janvier au 7 février 2010

On le dit, on le pense parfois, on l’espère, on le hurle comme des fanfarons, on le tait, on le regrette longtemps. On le murmure aussi, pas certains de vouloir que tu l’entendes. On le chante avec les mots des autres pour faire glisser l’arête, pour tenter de se faire moins mal. Juste : moins mal. Et puis plus rien.

Un jour nous avons décidé de parler d’amour.

Alors, toi et moi, on s’est mis à fouiller dans le patchwork de nos idylles, et, que ce soient les tiennent ou les miennes, rien déniché de vraiment glorieux. Tant pis, on va raconter ce que l’on connaît. Tiédeur, désillusion, chagrin ? Non.

Pour saigner il a bien fallu qu’il explose mon cœur, et ne serai-ce que pour une seconde de cataclysme, je veux bien, oui…et sans regrets, tout.

Le sabotage de ta peau contre la mienne, les promesses pratiques, la franchise assassine, les griffures et les larmes et le vertige, la multitude de malentendus et de retrouvailles pour toujours…Jusqu’à demain. Oui. Je veux bien oublier qu’il y a l’aurore. Si tu restais…Je m’ennuierais ? J’y penserai demain. Tu me plais, ce soir je t’adore…

[gallery_bank type="images" format="thumbnail" title="false" desc="false" responsive = "true" thumb_width="100" thumb_height="75" special_effect="none" animation_effect="fadeIn" album_id="43" display="all" widget="true"]